La musique en image : la sonologie auditive

Part 3
Photo de l'ensemble
Participants
Julie Legault, médiatrice culturelle
Gabriel Dufour-Laperrière, compositeur
Dominique Lafortune, compositeur
Philippe Macnab-Séguin, compositeur

Description

EN COLLABORATION AVEC LE CENTRE CULTUREL GEORGES-VANIER.

Comprendre la musique avec la sonologie auditive

Lors de quatre rencontres qui se dérouleront en visioconférence avec l'application ZOOM, découvrez des clés pour comprendre le langage de la musique avec la sonologie auditive. Il s’agit d’une notation visuelle très simple permettant d’illustrer la musique avec des figures et divers symboles. Ces rencontres seront animées à tour de rôle par Gabriel Dufour-Laperrière, Dominique Lafortune et Philippe Macnab-Séguin, trois compositeurs de musique de création réputés. En plus, assistez à deux rencontres pré-concert avec les musiciens de l’Ensemble Paramirabo afin de mettre en pratique les enseignements reçus lors des ateliers. Il s’agit ici d’une façon inédite de comprendre et de découvrir la musique. Bienvenue aux mélomanes, amateur.es et curieux.ses ! 

QUAND ?
Les mercredis 10, 17 juin et 8 et 15 juillet de 15 h à 16 h 15

10 juin avec Philippe Macnab-Séguin 
17 juin avec Gabriel Dufour-Laperrière 
8 juillet avec Dominique Lafortune
15 juillet à confirmer

POUR QUI ?
Pour toutes personnes intéressées par la musique qui souhaitent se donner un outil pour mieux la comprendre, mieux l’écouter et l’illustrer de façon simple. 

QUOI?
Qu’est-ce que la sonologie auditive ?
Décrire la musique peut être difficile. En effet, on la dit souvent plus « abstraite » que les autres arts. La théorie musicale nous donne quelques outils pour le faire : entre autres, l’harmonie, le rythme, la métrique… mais que faire lorsqu’une pièce musicale se base surtout sur la couleur du son? Ou lorsqu’elle incorpore des sons divers (chants d’oiseaux, grincements de porte, etc.)? Que faire dans le cas de la musique électroacoustique ?

Le compositeur norvégien Lasse Thoresen s’est donné comme mission de bâtir un vocabulaire commun pour parler de ces aspects de la musique laissée de côté par la théorie traditionnelle. Sa théorie, appelée sonologie auditive (« Aural Sonology »), ne prétend pas dresser un portrait complet des possibilités musicales et sonores, mais sélectionne certaines caractéristiques du son afin de les décrire avec précision, et afin de rendre possible une analyse musicale « à l’oreille », plutôt qu’à partir d’une partition. Un des points les plus forts de la sonologie auditive, en plus de ses concepts d’une grande acuité, est la notation graphique inventée par Thoresen: à l’aide de formes simples et intuitives, elle permet à l’auditeur de traduire sa perception afin de la mesurer à celles des autres auditeurs, et d’avoir une discussion plus éclairée sur la musique entendue. Sans être une solution miracle, la sonologie est la base d’un langage commun pour parler de musique.

La sonologie pouvant s’appliquer à toute oeuvre musicale indépendamment du style, elle permet aussi de démontrer les liens, parfois subtils, entre les genres plus traditionnels et ceux plus contemporains. Elle permet ainsi, d’une part, de rendre la musique contemporaine plus accessible, mais également de comprendre mieux les grandes oeuvres du passé.

Les animateurs 
Gabriel Dufour-Laperrière
Originaire de Chicoutimi, Gabriel Dufour-Laperrière vit et travaille à Montréal comme compositeur. Il complète actuellement un doctorat en composition auprès de Denys Bouliane à l’école de musique Schulich de l’Université McGill. Sa recherche porte sur la notion de cinétisme musical, impliquant les dimensions reliées à la directionnalité et aux forces dynamiques perceptibles en musique. Il se dédie aussi à l’étude et à la transmission de la sonologie auditive, une approche développée par le compositeur Lasse Thoresen vouée à l’analyse auditive (sans partition) des phénomènes sonores et musicaux. Il est membre du projet de recherche ACTOR (Analysis, Creation, and Teaching of Orchestration). Il a reçu, entre autres, le Prix d’Europe de composition 2019 Fernand Lindsay, le premier prix pour sa pièce Plier-Déplier au concours « Città de Udine » 2010 dans la catégorie musique électroacoustique, a obtenu trois prix de la Fondation SOCAN et est lauréat de la bourse Joseph-Armand Bombardier du CRSH.

Pour découvrir sa musique : https://soundcloud.com/gabduflap

Dominique Lafortune
Le compositeur montréalais Dominique Lafortune (1989, Saint-Césaire, Québec) s’intéresse de près aux sens possibles des dimensions intrinsèques de la musique. Ses études avec les compositeurs Denys Bouliane (McGill, Montréal) et Lasse Thoresen (Norges Musikkhøgskole, Oslo) lui donnèrent le goût d’une production musicale où la perception est à la base de toute décision.
Il a écrit pour une variété d’effectifs (soliste, instrumentiste et dispositif électronique, chœur, orchestre symphonique, ainsi qu’ensemble de deux à vingt instruments), et ses oeuvres furent jouées, entre autres, par le Nouvel Ensemble Moderne, l’Orchestre Symphonique de Montréal, l’Ensemble Meitar, l’Ensemble de Musique Contemporaine de McGill, l’Orchestre à vents de l’Académie de Musique de Norvège (Oslo), l’Orchestre Symphonique du Festival UNM (Aarhus, Danemark), le Choeur du Plateau, le Chœur Voces Boreales et l’Ensemble Arkea.
Il termine présentement un doctorat à l’École de Musique Schulich de l’Université McGill où il aura reçu, entre autres, l’enseignement des compositeurs Denys Bouliane, Lasse Thoresen (échange d’un an à Oslo, Norvège), Brian Cherney, Christopher Paul Harman et John Rea (Domaine Forget, 2012). Ayant participé à la fondation d’un groupe inter-universitaire d’étudiants pour l’organisation de concerts, ateliers et conférences centrés sur la musique nouvelle, il donne régulièrement des ateliers portant sur la sonologie auditive (Thoresen) afin d’explorer dans la pratique des dimensions sonores jusqu’ici peu couvertes par les théories conventionnelles.

Philippe Macnab-Séguin
Le compositeur Philippe Macnab-Séguin est actuellement doctorant en composition à l’École de musique Schulich de l’Université McGill sous la supervision de Denys Bouliane. L’ensemble de ses compositions visent à créer un nouveau langage musical à la croisée des chemins des musiques populaires (surtout le jazz, le métal, le funk et la musique électronique) et de la musique contemporaine classique. Ses origines reflètent ces influences stylistiques diversifiées. Après avoir joué, composé et enregistré la musique punk, ska, métal, pop et électronique à un jeune âge, M. Macnab-Séguin reçoit un DEC en guitare jazz du Collège Vanier. Il obtient ensuite un baccalauréat (2015) et une maîtrise (2017) en composition classique de l’École de musique Schulich de l’Université McGill. Sa première œuvre de musique classique contemporaine (Ubiquity, pour ensemble Pierrot) reçoit un prix BMI remis à un étudiant en composition en 2012. Depuis lors, il a reçu le prix Robert Jones de composition (2012), le Prix Andrew Svoboda de composition pour orchestre (2013 et 2014), deux résidences avec ensemble à McGill (2013 et 2014), une bourse de L’École de musique Schulich (2014), une Bourse de la fondation Maurice-Pollack (2014), trois Prix Jeune Compositeur de la Fondation SOCAN (2015, 2018), deux bourses d’excellence de McGill offertes aux étudiants des cycles supérieurs (2015, 2017), le soutien du FRQSC et du CRSH (2017, 2019), ainsi qu’une commande de l’Orchestre symphonique de McGill (Prix Andrew Svoboda de composition pour orchestre, 2019).

Présenté en collaboration avec le Centre culturel Georges-Vanier.

Ce projet bénéficie du soutien du ministère de la Culture et des Communications et de la Ville de Montréal dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de Montréal.

Practical information

-

Online - Zoom

Tickets

[In French only]

*Free*

POUR PLUS D'INFORMATIONS ET VOUS INSCRIRE AVANT LE 9 JUIN 2020 : envoyer un courriel avec prénom, nom et téléphone à cette adresse sonologieauditive [at] gmail.com en précisant votre prénom/nom et numéro de téléphone ou téléphoner à Julie Legault, médiatrice culturelle pour Ensemble Paramirabo au 514 799-3368

In collaboration with
Logo du centre culturel Georges-Vanier
Logo ville de Montréal
Logo Ministère Culture et Communications du Québec