8 Songs for a Mad King

Notes de programme

Note du compositeur:

La flûte, la clarinette, le violon et le violoncelle, tout en conservant leurs fonctions habituelles d’accompagnement dans cette oeuvre, représentent également, à un autre niveau, les bouvreuils auxquels le Roi s’efforçait d’apprendre chanter. Le Roi a des ‘’dialogues’’ fort étendus avec chacun de ces instruments : dans le no. 3 avec la flûte, dans le no. 4 avec le violoncelle, dans le no. 6 avec la clarinette, et dans le no. 7 avec le violon. Le percussionniste joue le rôle du ‘’ gardien’’ du Roi.
Tout comme la musique des instrumentistes est toujours un commentaire et une extension de la musique de Roi, de même les aspects ‘’bouvreuils’’ ou ‘’gardiens’’ du rôle des exécutants sont autant d’extensions physiques de ce processus musical; ils sont des projections nées des paroles et de la musique du Roi, et deviennent des incarnations des diverses faces de la psyché du Roi.

Les sons produits par des êtres humains soumis à une extrême contrainte, qu’elle soit physique ou mentale, seront familiers à l’auditeur au moins en partie. Disposant de l’étendue vocale exceptionnelle de Roy Hart1 et sa capacité de produire des accords avec sa voix (comme la clarinette et la flûte dans cette oeuvre) ces poèmes offraient une occasion unique d’exploration systématique de ces techniques dans le but d’explorer certaines zones extrêmes de l’expérience humaine, que j’avais abordées déjà dans mon Revelation and Fall, qui met en musique un poème expressionniste allemande de Georg Trakl.

Jusqu’à une époque toute récent, la ‘’folie’’ était considérée comme un objet de raillerie et de dérision. Les citations du Messie dans mon oeuvre, dans la partie du Roi, historiquement authentiques, évoquent ce genre de réaction moqueuse dans les parties instrumentales : le brusque changement de style n’est pas préparé et provoque une réaction agressive. J’ai cependant cité bien d’autres choses que le Messie, sinon littéralement, du moins quand au style de nombreux compositeurs, de Haendel à Birthwistle, auxquels il est fait allusion. D’un certain point de vue, je considère l’oeuvre comme une collection d’objets musicaux empruntés à diverses sources, ayant des fonctions de ‘’tuteurs scéniques’’ musicaux, et autour duquel le récitant tisse sa trame, les éclairant sous des angles extraordinaires et leur faisant projeter des ombres grotesques et déformés, donnant ainsi à ces ‘’objets’’ musicaux une signification inattendue et parfois sinistre. […]2

Note du librettiste:

Les poèmes formant le texte de cette oeuvre furent suggérés par un orgue mécanique miniature jouant huit mélodies, et qui fut la propriété de Georges III. […]

L’orgue […] fut acquis par l’Honorable Sir Steven Runciman, qui m’en fit la démonstration en 1966. Il me laissa une impression particulière et très troublante. On imaginait le Roi, dans sa robe de chambre de flanelle pourpre et son bonnet de nuit en hermine, luttant afin d’enseigner aux oiseaux à chanter la musique qu’il arrivait à grand-peine et torture à extraire de sa flûte et de son clavecin. Ou encore, en essayant de chanter avec eux de cette voix ravagée, rendue presqu’inhumaine par d’interminables soliloques, cette voix qui un jour assassina Haendel pour divertir Fanny Burney. Il y avait là des choses du conte du Rossignol de l’Empereur. Mais cet empereur-là était fou ; et parfois il s’en rendait compte, et il pleurait.
Il faut comprendre ces chants comme les monologues du Roi pendant qu’il écoutait ses oiseaux chanter. Ils incorporent certaines phrases réellement dites par Georges III. Les citations, et une description de la plupart des incidents auxquels il est fait allusion, se trouvent dans les chapitres consacrés à Georges III de l’ouvrage The Court at Windsor par Christopher Hibbert (Longmans et Penguin Books).

- Randolph Stow

1 Roy Hart : Acteur sud-africain, premier interprète du Roi à sa création en 1969. Travaillant de pair avec Sir Maxwell Davies pour l’écriture de la partition vocale.
2 Certains passages offrent des «spoilers», nous avons écourté la note aussi par soucis d’espace. Vous trouverez l’intégrale de la note de programme de l’oeuvre ici.

1. The Sentry
2. The Country Walk
3. The Lady-in-Waiting
4. To be Sung on the Water
5. The Phantom Queen
6. The Counterfeit
7. Country Dance
8. The Review

Détails

Compositeur
Maxwell-Davies
,
Peter

Dernières performances