Ravages

Notes de programme

En 1943, dans une France occupée, René Barjavel écrivait son fameux roman dystopique Ravage, dans lequel une société hyper technologique, régie par des castes et hiérarchisée en fonction du capital, du milieu, des frontières, des croyances... bascule brutalement dans le chaos. Aujourd’hui, face aux tensions venant de toute part, à l’urgence climatique, économique, sociale, nombreux sont les groupes ou individus à croire en des solutions de vie en société différentes de celle qui nous conduit actuellement au même point de rupture que celui évoqué dans ce roman. 

Inspirée du roman de Barjavel, Ravages de Didier Rotella interroge sur la place et le devenir de ce que l’on a longtemps appelé le « modèle culturel occidental». De manière générale, la musique de Didier Rotella cherche à créer une zone d’insécurité qui mène l’auditeur à modifier son écoute au cours de l’oeuvre. C’est une démarche qui se veut clairement discursive, et ne renie en rien les influences passées, Henri Dutilleux en tête. C’est aussi pourquoi Didier Rotella associe souvent un argument littéraire, mais de façon lointaine, à une forme musicale. Le geste musical devient en quelque sorte un témoignage de l’impact sociétal.

______________

Pour 14 musiciens (Proxima Centauri, HANATSUmiroir et Paramirabo)

Instrumentistes : 
flûtes : Sylvain Millepied, Ayako Okubo, Jeffrey Stonehouse
saxophone : Marie-Bernadette Charrier
clarinette : Victor Alibert
piano : Hilomi Sakaguchi 
clavier MIDI : Daniel Áñez 
percussions : Benoit Poly, Olivier Maurel, David Therrien-Brongo 
violon : Hubert Brizard
alto : Laurent Camatte 
violoncelle : Viviana Gosselin 
électronique : Christophe Havel

Détails

Compositeur
Année de composition
2021
Minutage
0:15:00
Flûte en do /
Flûte en do /
Flûte en do /
Saxophone alto /
Clarinette en sib /
Violon /
Alto /
Violoncelle /
Piano /
Synthétiseur /
Electro